Les Initiés du Pouvoir Index du Forum


Mais qui est derrière cet ordre ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Initiés du Pouvoir Index du Forum -> Aux origines, et plus encore. -> L'histoire de la guilde.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 21:19 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre Un, départ de Silvermoon


Un être se faufile parmis les ténèbres par une nuit de pleine lune. Son parcours est parsemé de sang et de cadavres de membres du fléau et autres qui ont tenté d'interromptre sa route. Le voilà enfin arrivé à se destination : la sortie de Silvermoon.

Sous les yeux des gardes, une vingtaine de personnes partent de la capitale. C'est un convoi entier qui se dirige en dehors des murs de la cité : une vingtaine d'elfes de sang protègent les autres, femmes et enfants ainsi que quelques hommes ayant l'air riche, des commerçants, installés dans les caravanes tirées par des kodos.

Notre mystérieux aventurier sortit de l'ombre, et se dirige vers le convoi. Un des gardes le remarque et pointe sa lance vers celui ci.

(inconnu) : "Allons baisse ton arme je ne te veux aucun mal"
(garde 1) : "Ah oui ? Mais qui es tu ?"
(garde 2) : "Un problème par ici ?"
(inconnu) : "Aucunement, voyons. Je suis ici pour vous protéger."
(garde 1) : "Nous protéger ? Comment cela ?"
(inconnu) : "Je vous le dirais plus tard.
*jette un coup d'oeil par dessus l'épaule du garde et voit que les gardes de la cité ne sont pas loin*
(inconnu) : "Marchons d'abord, la suite viendra; l'endroit n'est pas discret pour parler."
Les deux gardes restèrent proches de l'inconnu durant quelques minutes, avant que celui ci ne s'arrêta. Les deux gardes se tenèrent prêt, les intentions de ce qui ressemble à un Tauren sous un manteau sombre leurs étant inconnues.

Le chef de la caravane, un Elfe de Sang nommé Althirus Etoile-d'Argent, vient voir l'inconnu, alerté par un autre garde.

(Althirus) : "Mais enfin qui êtes vous ? Qy'est ce qye vous faites ici ? Chassez ce..."
*Le Tauren mit sa main sur la bouche de l'Elfe, et lui dit :*
(inconnu) : "Chut, nous ne sommes pas seuls !"

A ce moment, un bruit de galop se fit entendre. Trois cavaliers surgirent de l'ombre et foncèrent vers Althirus, armes brandies. C'est alors que des archers sortirent de derrière les buissons, une dizaine de flêches furent décochées, les trois humains s'effondrèrent de leur monture.

(Althirus) : "Mais mais....que viennent faire des Humains si loin ?"
(inconnu) : "Des mercenaires....Continuons le chemin, nous ferons une halte plus loin."

Les archers sortirent de l'ombre, au moins une vingtaine. Althirus fut étonné de leur présence, mais le Tauren fit un signe à l'Elfe pour que celui ci se taise et marche. L'escorte du convoi venait de doubler, avec la venue de ces Taurens, Mort-vivants....

Plus tard, le convoi fait une halte après quelques heures de marche, et décide de s'arrêter ici pour la nuit. Le Tauren donnait des ordres à ces troupes, deux orcs disparurent sous les yeux d'Althirus, des voleurs pensa t il. Puis le Tauren vient vers lui.

(inconnu) :" Nous serons tranquilles pour cette nuit, les gardes de Silvermoon ne viendront pas par ici."
(Althirus) : "Les gardes de Silvermoon ? Mais mais...ils n'ont aucune raison de nous attaquer ! Nous sommes des leurs !"
(inconnu) : " ALors vous verrez demain, nous traverserons An'daroth et j'ai bien peur que nous nous fassions attaquer par..."
(Althirus) : "Il suffit ! Il n'y aura aucune attaque demain, notre convoi est pacifique ! "
(inconnu) : " Ah ? Alors les trois mercenaires vous ont attaquer juste par folie...Bien, nous établirons notre campement plus loin, prenez cette corne, si vous soufflez dedans, mes hommes interviendront."

Le Tauren s'éloignent avec ces Hommes, sous les yeux stupéfaits des gardes et hommes du convoi.
_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir


Dernière édition par Matory le Ven 29 Aoû - 23:31 (2008); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 21:19 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 22:03 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre deux, Traversée des Terres Fantômes



Le lendemain, à l'aube, un garde s'approche d'Althirus et lui informe que les mystérieux combattants n'étaient plus là depuis au moins deux heures.

(Althirus) : "Il faudra faire attention à eux, si ça se trouve, ce sont eux les ennemis..."

Le convoi partit deux heures plus tard, et franchit le fleuve séparant les vertes terres des Bois des Chants Eternels et la région dévastée par le Fléau, les Terres Fantômes. Althirus repensa au Tauren, dont le nom lui était toujours inconnu. Il avait l'air de savoir quelle était la raison de l'exil des membres du convoi. Oui il fallait passez vers An'daroth, pour éviter les gardes de Tranquillien, qui pourrait les empêcher de passer, sinon il fallait faire un détour par les amanis, ce qui aurait du suicide.

Le petit passage était en vue, mais là, Althirus vit le danger : des espionnes elfes ! Les gardes, voyant que le convoi était repéré, se préparaient à combattre. Un d'eux avança vers Althirus, encore surpris de ce déploiment insolite contre son convoi, et lui dit qu'il serait bien de demander assistance à Tranquillien, mais le chef du convoi refusa. Il prit la corne que lui avait confié le mystérieux voyageur, et souffla dedans, alors que les Elfes de la Nuit chargés. Un bruit de charge se fit entendre, pas celui des Elfes, mais un autre.

Althirus se retourna et vit le mystérieux voyageur, sa capuche défaite révélant de nombreuses cicatrices sur son visage, qui chargeait accompagné de nombreux autres cavaliers pour le moins bizarre. Il chevauchait un kodo, qui portait une armure de guerre, et du haut de sa selle, le Tauren brandit une arbalète, fier instrument de chasseur, et l'arma. A ses côtés se trouvait un Mort vivant, qui était monté sur un cheval dont la crinière était flamboyante, ses mains étaient remplies de deux boules noires, il invoquait un sort, une malédiction sans aucun doute faite par un démoniste. Il y avait aussi un Elfe de Sang, un protecteur de la lumière vu la monture, malgrès son aspect très sombre que montrait son visage; lui semblait faire appel à la lumière pour le moment. La dernière personne parmis les quatre cavaliers qui dirigeaient la troupe était un tauren, un chaman sans aucun doute, vu l'élémentaire de feu qui l'accompagnait.

(inconnu) : "Soyez maudits sales elfes, nous mangerons vos restes pour le repas du midi ! Massacrons ce ramassis d'ordures fiers compagnons !'


Le chasseur tira, blessant mortellement à la tête le chef des Elfes de la Nuit qui était en première ligne; un autre elfe mourut après que son visage se soit décomposé instantanement par uen malédiction; un autre encore fut entouré d'un rayon lumineux et mourut après qu'un marteau de lumière lui soit tombé dessus; et un dernier sur cet instant de combat succomba après que son corps s'enflamma par l'élémentaire de feu.

Les renforts ne furent que quelques bouchées des agresseurs Elfes de la Nuit.


(Althirus) : "Merci de votre aide, je n'aurais pas du douter de vous..."
(inconnu) : " N'en parlons plus, mais ce ne sont pas les elfes que j'attendais ici..."

 Le chef du convoi et le Tauren eurent un entretien secret concernant les raisons de cette attaque qui était en rapport avec l'exil de cette vingtaine d'Elfe. Les trois compagnons du Tauren empêchèrent les curieux d'en savoir plus.

Puis sur ordre des deux personnes, le convoi repris sa route, mais il se fit plus discret, évitant les endroits censés être sûr et protégés par des gardes. Aucun membre du fléau n'approchait à cause de l'aura du paladin, ce qui permit de passer près de la Malbrèche afin que les gardes de Tranquillien ne les repèrent pas. Althirus paraissait moins joyeux qu'au début,, ses traits montraient en lui la peur.

Le reste des terres Fantômes fut vite traverser, dans le silence le plus complet étant donné la dernière attaque, et sans doute pas la dernière selon les rumeurs énoncées par les gardes.

Mortholme et ses environs passés, le convoi s'engagea sur la route des Maleterres, zone active du Fléau depuis que la Nécropole de Naxxramas y a été aperçue.
_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir


Dernière édition par Matory le Sam 30 Aoû - 00:37 (2008); édité 4 fois
Revenir en haut
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 22:07 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre Trois : Les Maleterres


Les Maleterres....

Le convoi resta figé en voyant ce spectable... Le monde en face d'eux n'était que mort, désolation, magie noire...

Le Tauren regarda son comapgnon Mort-vivant et lui dit :

(Tauren) : " Bienvenue chez toi "
(Mort vivant) : " Il y avait longtemps...que je n'avais pas foulé cette terre. Il faut vite les traverser avant que...."
(Tauren) : " Chut ! ça pas la peine que les autres le sachent ! "
(Althirus) : " Bah l'Aube d'argent sera nous protéger des démons de ces terres "
(Tauren) : " L'Aube d'Argent ? "
(Althirus) : " Oui ils vont nous escorter durant la traversée des Maleterres, ils arriveront d'ici deux heures... "

Le Tauren regarda ses compagnons avec inquiétude

(Tauren) : " Je crois qu'on va plutôt garder notre paladin comme protection contre les démons, l'Aube d'Argent est avnt une compagnie de mercenaires, et leurs services sont à vendre"
(Althirus) : " Je vois...entendu continuons avant qu'ils ne nous retrouvent "

Le capitaine des gardes du convoi n'y comprenait rien, et il demanda des explications à Althirus, mais celui là lui dit :

(Althirus) : " Ils sont au courant pour nous, et ils nous aident car ils en savent plus que nous sur les ennemis, ne disxute pas s'il te plaît. "

Le convoi partit aussitôt sur les ordres du Tauren. Plus tard, à la vue d'un village, le convoi s'arrêta. Le Mort vivant et l'autre Tauren partirent en éclaireurs, et ils revinrent l'air sombre.

(Mort vivant) : " Le village n'existe plus, et il est gardé par quelques membres du Fléau...pas des coriaces, mais ils peuvent nous retarder."
(Althirus) : " Au fait puis je vous demander vos noms ? "
(Tauren) : " Je préfère éviter cela pour le moment, mais appeler nous par la première lettre de nos noms, je suis donc L, le squelette c'est G, l'autre boulle de poils c'est H et l'amuse gueule aux longues oreilles c'est S ."
(Althirus) : " Bien, alors quelle est la stratégie ?"
(G) : " C'est de la stratégie de Tauren, on fonce et si ça se passe mal on improvise ..."
(L) : " Voilà c'est ça. Non plus sérieusement, S va nous aider avec sa force sacrée, nous on se divise en deux pour attaquer par les côtés, et quand on fait signe vous vous dépêchez de venir pour ne pas perdre du temps. "
(Althirus) : " D'accord, mais faisons vite, l'Aube ne va pas tarder à envoyer l'escorte. "

Sur ces mots, les nouveaux mercenaires se séparèrent, G et H d'un côté, L de l'autre, et à leur signal, S fonça sur les deux spectres qui étaient sur le chemin. Une lumière les entoura et ils disparurent. Les deux groupes chargèrent, les flêches et les cris de guerre se firent entendre, Althirus voyait des éclairs de Lumière fusaient, un vrai massacre. Mais là, un groupe de gens vétus d'habits rouges surgit de la droite du village, là où G et H étaient avec la dizaine d'hommes.

Althirus n'en revenaient pas ! C'étaient des gardes de Silvermoon qui chargeaient, mais également des hommes de l'Aube d'Argent. Ils étaient une quarantaine. Ils se séparèrent en deux : un groupe fonça sur le village, et l'autre sur le convoi.
Althirus se savait quoi dire...ses hommes se mirent en position défensives, mais ils ne pouvaient pas vaincre des gardes de Silvermoon. Cependant, il vit ce qui pourraît les arrêter : la magie. En effet, une pluie de flammes venait de frapper les assaillants du village, tandis que des totems lancèrent des boulles de feu sur eux. G et H savaient se défendre, et ce group elà fut vite réduit à néant, mais maintenant, il fallait penser aux vingts autres gardes qui fonçaient sur le convoi.
Althirus brandit son épée, et cria : " Au nom de la liberté ! " et lui et ses hommes chargèrent les gardes de Silvermoon. Un capitaine fonça sur Althirus, le choc allait faire mal, il était bien entraîné comparé au chef du convoi. Au moment où les deux hommes allaient croiser le fer, le capitaine de silvermoon fut transpercé par la corne d'un kodo, et les trois hommes derrière lui furent entraîné dans la course de la monture du tauren L. Les autres mercenaires derrière lui chargèrent les gardes, puis le groupe de G et H arrivèrent, massacrant les derniers Elfes.

(Althirus) : " Mais pourquoi...? Pourquoi nous ? On ne fait que partir de Silvermoon pour aller vers Mulgore pour voir la foire de Sombrelune, et on veut nous tuer pour ça ?? Quatre autres convois sont déjà partis avant nous, pourquoi il n'y a que le notre qui est attaqué ? "
(L) : "Interrogeons le capitaine, il est encore en vie, malgrès la blessure."
(Althirus) : " Réponds à ma question, pourquoi notre convoi ? "
(Capitaine) : " Vous n'êtes pas le premier, ...."

S venait d'arriver
(S) : " Il dit vrai, j'ai regardé s'il ne restait pas d'autres membres du Fléau, et j'ai vu...des morçeaux de caravanes, des cadavres attachés au millieu du village, pour faire venir les goules. Ainsi, vous attirez les morts vivants avec une victime, le convoi est attaqué en passant à peine quelques heures après, et ainsi de suite. Et bizarrement, aucun vêtement rouge des gardes de Silvermoon, ni ceux de l'Aube d'Argent...je suppose que vous faites croire à un retard d'escorte, le convoi s''impatiente, continue son chemin jusqu'ici. "
(Capitaine) : " C'est cela même, et on attends là bas, dans le petit fossé pour massacrer les survivants. Mais ne vous en faites pas, si je n'ai pas accomplit mon travail pour la Horde, Nathanos s'en chargera...hahahahahaha."

L'elfe de Sang (S) souleva son épée et l'abatit sur la tête du Capitaine, celle ci roula sur le côté alors qu'Althirus se cachait les yeux.

(Althirus) : " Ils ne veulent pas qu'on s'éloigne de la cité...Notre Prince bien aimé nous chasse avec l'accord des chefs de la Horde, parce que nous refusons d'être soumis à sa volonté....Nous savons qu'il utilise l'énergie gangrenée...mais on ne sait pas ce qu'il va en faire....  "

L'Elfe se mit à pleurer, en disant qu'il allait mourir prochainement, et que tous ses semblables étaient condamnés à mourir comme lui à cause d'un être abject du nom de Kael'Thas....le champion de Sylvannas...que pouvait on faire contre lui, ses deux chiens et sa troupe d'éiltes ?

Le Tauren tenta de le réconforter, pendant que le Mort Vivant G allait aux nouvelles. Quand il revient, le convoi avait un peu avancé, mais il restait figé un peu après le village nommé "La croisée de korin".

(G) : " Il n'est pas là bas, et ses deux chiens non plus, il est partit à la chasse, à notre chasse...mais il reste une possiblité. "
(L) : " Laquelle ? "
(G) : " Et s'il était partit à Undercity ? Après tout, on est dangereux pour lui, il sait qu'on peut lui causer des ennuis, il est peut être à la barricade ? qui sait ça vaut le coût de tenter non ? "
(L) : " D'accord, vigillance maximale, il aime bien les pièges ce squelette là, et il est très fort, de plus je crois que ses chiens ont un faible pour toi..."
(G) : " Tss forcement avec toi, ils s'étoufferaient avec tes poils, pareil pour pour H et S, il a de trop longues oreilles, ils sétouffer avec."

Le convoi reprit sa route tragique, et jusqu'à la Barricade, personne ne les attaqua. Mais une fois arrivait là bas.... 


_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir


Dernière édition par Matory le Sam 30 Aoû - 01:20 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 22:17 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre Quatre : Détournement de chemin (Undercity => Trépas d'Orgrim)


Le champion de la reine Sylvanas Coursevent attendait, avec ses troupes d’élites, le convoi de pied ferme. A la vue  des soldats réprouvés, les hommes du convoi se mirent en position de défense, mais le Tauren L leur fit signe d’abaisser les armes et seul, il partit à la rencontre du champion qui avancé pour parler.

(Tauren L) : «  Quelle est la raison de ce déploiement militaire, messire Nathanos, champion de la reine Banshee ? »
(Nathanos) : «  Je suis désolé, mais les ordres de ma reine sont strictes, votre convoi ne peut pas passer la Barricade, l’accès aux territoires de la Horde vous est strictement refusé, depuis la réunion du conseil d’urgence de la Horde. Seul Silvermoon veut votre tête, mais la récompense est trop faible pour des mercenaires comme vous. »
(Tauren L) : « Ainsi seul Silvermoon…cela serait il du à… »
(Nathanos) : « Il suffit, ce sujet n’a pas à être invoqué !  Je vous demande de prendre un autre chemin. »
(Tauren L) : »Laisser moi parler au chef du convoi, mais nous partons dès que nous saurons où aller. »

Et sur ce, messire L retourna voir le sieur Althirus, chef du convoi en question, et lui expliqua la situation. L’elfe de Sang parut alors effondré :

(Althirus) : «  Nous ne pouvons pas avancer par ici, reculer alors que les gardes de Silvermoon nous traquent reviendrait au massacre…aucune solution bref… »
(Tauren L) : «  Si, il reste le passage vers les Paluns, en contournant les ruines d’Andohral, on peut rejoindre sans soucis le Trépas d’Orgrim puis aller jusqu’au Terres Ingrates. J’y connais une cachette intéressante, qui fut un de nos quartiers généraux mobiles, la grotte de Cache-Poussière. On raconte qu’il y a des créatures terribles à l’intérieur, mais elle est tout à fait sécurisée. »
(Althirus) : «  Mais comment allons passer ? Je vous rappelle que l’Alliance nous pourchasse aussi ! »
(Tauren L) : «  Je ne crois pas, l’attaque des Elfes de la Nuit que nous avons subie n’est que le fait que les Elfes se disputent cette région, mais Zul’Jin refait des siennes dans sa forteresse, et les deux factions cherchent à enrayer cette menace. »
(Althirus) : «  Il n’empêche que si des soldats de l’Alliance nous voit…Notre vie ne vaudra plus grand chose. »
(Tauren L) « Aucun soucis, faites avancer le convoi, je retourne voir Nathanos. »

Le Tauren retourna voir le champion de la reine Banshee, et lui demanda si on pouvait laisser passer le convoi jusqu’au Trépas d’Orgrim, avant que celui ci ne s’engage sur le viaduc de Thandol. Le réprouvé éclata de rire, et promis que le convoi serait massacré par l’Alliance, mais qu’il se portait garant pour que le convoi ne soit pas attaquer par des soldats de la Horde.

La longue marche reprit, les villes de Moulin de Tarren et Trépas d’Orgrim avaient vues leurs garnisons triplaient pour ‘accueillir ’ le convoi, signalait dangereux. La nuit allait tombé quand le convoi arriva au Trépas d’Orgrim. Le capitaine de la garnison les prévient qu’il pouvait se ravitailler et profitait de l’auberge, mais dès le lendemain, il devait partir pour qu’à l’heure du midi, le convoi disparaisse des terres de la Horde. Althirus acquiesça.

Le campement se fit en bordure de la ville, mais les chefs des mercenaires, les deux taurens, le démoniste et le paladin, complotèrent autour d’un feu de camp mit à l’écart. Althirus les laissa trente minutes parler entre eux, puis il vient vers eux, mais le chef Tauren L se leva directement et le prit à part pour parler.

(Althirus) : « Que se passe t il ? Je vous vois comploter… »
(Tauren L) : «  Nous discutions du plan pour passer et… »
(Althirus) : « Je vous rappelle que nous sommes pacifiques ! Aucune attaque n’est à prévoir, que se soit clair ! »
(Tauren L) : « Nous le savons parfaitement, et nous partons d’ici une heure. Voici des cartes et des instructions en cas d’attaque des Nains défenseurs du chemin que vous allez emprunter. »
(Althirus) : « Quoi mais ?… »
(Tauren L) : « Nous allons partir devant pour négocier notre passage jusqu’au Terres Ingrates  avec les nains, et vous pourrez passer sans soucis, ne deviez pas votre route parce que vous pensez qu’il y a un danger. Que se soit bien clair, personne ne vous attaquera et vous n’attaquerez personne. »
(Althirus) : «  Mais mais … »
(Tauren L) : «  Ressaisissez vous Althirus, mené ce convoi aux Terres ingrates, un point c’est tout ! »
(Althirus) : « Bien, mais prenez garde à vous, que la puissance de la lumière vous aide. »
(Tauren L) : « Ne vous inquiétez pas pour nous, et à très bientôt. »

Ainsi, la troupe de mercenaires partit en tête, laissant le convoi à ses premières défenses. Quelques heures plus tard, le convoi s’élança vers le pont menant aux Paluns. A la surprise générale, il n’y avait aucun garde, pas de trace de combat, pas de sang…rien. Les gardes redoublèrent de vigilance, deux d’entre eux partirent en avant pour voir la situation. Ils revinrent trente minutes plus tard, annonçant qu’aucun nain ne se trouvait à proximité, visiblement, ils avaient du partir défendre un fort, une attaque de la Horde ? C’est alors qu’Althirus pensa à la troupe de mercenaires. Ils auraient attaqué une ville naine plus loin sur le trajet pour provoquer l’abandon des sentinelles du pont ?

Tout n’était que questions, il fallait avancer pour avoir les réponses.

_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir


Dernière édition par Matory le Dim 19 Oct - 08:50 (2008); édité 3 fois
Revenir en haut
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 22:19 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre Cinq : La traversée des Terres de l'Alliance (Trépas d'Orgrim => Terres Ingrates)

Althirus n'en revenait pas...la troupe de mercenaires leur avait créé un chemin sûr, pas un seul nain ne leur bloquait le passage selon les éclaireurs. Qu'est ce que cela caché ? Une bataille destinée à faire diversion pendant que le convoi passait ? L'Elfe de Sang jura qu'il coupera chaque poil du Tauren si c'était le cas, si un seul membre de l'Alliance avait été blessé voir tué par ceci.

Cependant, il ne put rien faire d'autre que de demander à la dizaine de caravane d'avançait, les réponses, il les aura quand les Terres Ingrates seront le sol qu'ils fouleront. La traversée du tunnel de Dun Algaz fit renaître la peur, et il y avait de quoi. Ses gardiens étaient de puissants Nains, des mineurs mais surtout des combattants farouches, qui ont déjà réussi à repousser une attaque du Vol Rouge. De plus, il ne fallait pas que si l'alerte était donnée, la garnison de la ville proche du tunnel, à savoir Thelsamar, arriverait en moins de deux heures pour soutenir une quelconque défense.

Althirus envoya un seul éclaireur voir quelle était la situation. SI le tunnel était gardé, il faudrait passer par un autre chemin, moins sûr, mais les instructions du chef des mercenaires indiquaient clairement qu'il fallait passer par ce tunnel. Une bonne demi-heure plus tard, l'éclaireur annonça qu'aucun garde ne protégé le passage, lui même l'ayant traversé deux fois pour prouver ses dires. Le chef du convoi ne fut guère étonné après sa surprise au pont. Il ne se posa pas de questions et le convoi, bien entouré par les protecteurs de celui ci, entama sa traversée du tunnel de Dun Algaz, qui se fit sans incident au final. Maintenant, il fallait passer à moins de deux kilomètres de Thelsamar à cause des terribles rôdeuses des forêts qui se cachaient habilement dans les bois à l’ouest du chemin de terre, tandis qu’à l’est, c’était la garnison naine... le chef du convoi hésitait fortement, mais vu que la carte du Tauren indiquait de passer juste devant la ville de l’Alliance, il fallait mieux suivre ses dires en vu des récents événements. Le même éclaireur fut envoyé, et c’est le même rapport qu’il délivra à Althirus : aucun nain en vue.

La ville était déserte, l’Elfe de Sang le constatait à l’instant même, alors que lui et ses confrères étaient juste devant Thelsamar; et là il fut vraiment étonné : comment une trentaine d’hommes peut elle obliger à faire fuir une ville qui comporte tout de même une garnison capable de résister à une attaque de dragons, à savoir le Vol rouge ? De plus le système d’alerte du tunnel fonctionnait aussi pour prévenir Ironforge, ce qui indique clairement que des renforts nains devraient arrivés en moins de deux jours ici pour défendre et repousser un quelconque agresseur. Althirus comprenait de moins en moins comment ils s’y étaient pris pour dégager un tel passage pour que le convoi avance tranquillement.

Plus tard, le convoi arriva enfin dans les environs d'Uldaman, le lieu où la troupe de mercenaires devaient les rejoindre. Il y avait des créatures sinistres qui infestées ces terres, mais pour le moment, aucun danger immédiat. Après avoir attendu une dizaine de minutes, Althirus fit caché les caravanes dans un bosquet non loin de l'endroit où lui et quatre gardes du convoi attendaient la venue des mercenaires.

La nuit tomba, les cinq elfes avaient été remplacés une heure pour qu'ils puissent se restaurés, puis ils retournèrent à leur poste. La pleine lune éclairait le sol désert, tandis qu'ils étaient cachés derrière des buissons, afin de ne pas se faire repérer en cas d'attaque.
Soudain un craquement de branche alerta Amthirus, mais alors que celui ci se retourna, une lance le menaçait, comme ses quatres camarades. Sept hommes se tenaient devant eux maintenant, armes brandies; et une voix se fit entendre derrière les agresseurs :

(voix inconnu) : " Je vois que vous avez réussi à mener le convoi à bon port Althirus, mes respects à vous, et vous baissez vos armes, ce sont bien eux." 
Sur ces dires, les attaquants s'excutèrent, et l'elfe put voir que la voix n'était autre que celle du chef des mercenaires. Il commença par lui adresser un sourire, puis se souvenant que leur passage avait était sans aucune attaque de la part de l'Alliance, son visage s'assombrit.

(Althirus) " Puis je savoir pourquoi le Viaduc de Thandol, le tunnel de Dunh Algaz et Thelsamar n'étaient gardés par aucun nain, alors que nous sommes supposés être sur leurs territoires, et donc hostiles pour eux ?..."

(Tauren) "Si ça peut vous rassurer, aucun membre de l'Alliance n'a été touché par une de nos armes, mais allons plutôt trouvé le reste du convoi, nous en discuterons autour d'une table bien garnie non ?"

A ces mots, et quelques minutes plus tard, la discussion reprit autour de succullents mets, préparés par les cuisinières qui voulaient remercier les mercenaires de leur avoir dégagé la route par une quelconque raison.

(Tauren) " Notre plan était de respecter vos pensées, ne tuer ou blesser aucun membre de l'Alliance. Alors nous nous sommes servis de la recrudescence des combats entre le Vol Rouge et les nains d'ici. Nous avons attirer un nain qui gardait la limite entre les deux camps sur le territoire des dragons. Celui ci s'est fait repérer très vite, et l'alerte a été donnée dans les deux camps. Le Vol Rouge a attaqué le barrage de Formepierre, la garnison de Thelsamar a été immédiatement mobilisée, tandis que les habitants partaient se réfugier à Forgefer. Notre seule crainte était que le convoi et les habitants nains de la ville ne devaient pas se rencontrer, et heureusement, ça ne s'est pas déroulé de cette façon, ils vous ont devancés de deux heures."

(Althirus) 'Sublime stratagème messire, mais..."

(Tauren) "Désolé, mais le temps presse, nous avons déjà beaucoup bavardé, il faut atteindre la grotte avant le lever du jour, sinon la Horde risque de nous repérer.Il nous faudra éviter la vallée de la poussière, des orcs y patrouillent la nuit. "

Sur ces mots, le tauren se leva et fila dehors, Althirus exécuta ses ordres, et le convoi repartit. Le chef des mercenaires expliqua aux soldats qu'il fallait traverser des terres orgres, à savoir dans la vallée des crocs, où le Boss Tho'Grun y règnent en maître, et que lui et ses compatriotes étaient plutôt agressifs ces jours ci.

Le trajet fut sans cesse modifier à cause des patrouilles orgres, des éclaireurs se relayaient toutes les dix minutes pour voir la situation. Deux d'entres durent être tués pour éviter une alerte, quelques bêtes attaquèrent aussi le convoi, mais aucun blessés ne fut à signaler à l'entrée de la vallée des mirages.

Il ne restait que très peu de temps avant que les premiers rayons du soleil réchauffent cette terre aride, à peine une heurs, mais le convoi avançait bien, et Althirus pensa que cette dernière partie du voyage se déroulait sans encombre jusqu'à la fameuse cachette. Cependant ses pensées furent interrompues par un puissant rugissement, et alors qu'il se retourna, il vit qu'une dizaine d'orgres fonçait sur le convoi.






_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir
Revenir en haut
Matory
Initié

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2008
Messages: 91
Localisation: Lune d'Argent

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 14:52 (2008)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ? Répondre en citant

Chapitre 6 : la mort d'Althirus, et les révélations des deux chefs

La dernière caravane était directement menacée, cependant, le chef des mercenaires ordonna que le convoi avance malgrès tout, en raison de la menace que pourrait être la Horde si les soldats venaient par ici. La défense s'organisa à l'arrière. Les orgres étaient redoutables, certes, mais en inferiorité numérique. Une dizaine des mercenaires resta à l'avant du convoi pour que celui ci avance coûte que coûte. La 'rencontre' entre les deux clans se fit dans un grand fracas d'armes, d'hurlements...deux cavaliers qui avaient chargés les orgres furent envoyés à terre après un rude coup de massue, tandis qu'une lance se planta mortellement dans la tête dans la tête d'un autre orgre.

Althirus regarda la scène horrifié, et quand il vit un homme à terre criait alors qu'un orgre s'apprétait à le tuer, il réagit au quart de tour en incantant un sort, et c'est alors qu'une boule d'arcane tomba  sur l'ordre qui ne se releva pas et sans doute plus jamais. Voyant ceci, un des orgres poussa un rugissement strident et charga le magicien et chef du convoi. La masse de l'orgre s'abbatit avec une fureur et une violence intense sur Althirus, qui fit apparaître au dernier moment un bouclier de mana, mais celui ci ne fit guère d'un grand secours pensa le Tauren qui s'hâta de sauver son ami, blessé par ce coup. L'elfe fut projetté sur plusieurs mètres, et quand il atterit doulouresement sur le sol, l'ogre eu la tête percée par une flêche. Le chef des mercenaires n'avait pas pu réagir plus vite à cause de sa charge contres les agresseurs, mais il s'en voulu quand il vit Althirus blessé, dans un état qui paraissait fort inquiétant. Le Tauren se retourna, et remarqua qu'aucun des orgres n'étaient encore vivant. Les soldats s'occupèrent dès à présent des blessés, ils furent mis dans des chariots, et on s'occupa d'eux aussi bien qu'on le pouvait. Le bilan était lourd : deux hommes morts et trois autres blessés grièvement, dont Althirus.

L'elfe de sang se réveilla deux jours plus tard. Le plafond ressemblait à celui d'une grotte, " On est enfin arrivé" se dit il. il remarqua qu'il était allongé sur un lit de fortune, et une terrible douleur lui parcouru la tête. Il sentit des bandages sur la majorité de son coprs. il vit le Tauren à ses côtés, ainsi que deux autres hommes. On lui dit que ses blessures sont graves, que si le bouclier de mana n'avait pas était, il serrait mort sans aucun doute.
L'état d'althirus était toujours inquiètant, et le Tauren lui dit avec regrets que le risque qu'il meurt était important, mais celui ci lui dit qu'il avait sauvait une vie, et c'est ce qui important. il ajouta que l'heure était maintenant aux réponses, avant que le sommeil éternel emporte l'elfe. Le Tauren acquiesca, et lui dit :

(Tauren) : "Je suis lehmany Sabot-de Fer, tous mes hommes ne sont que des amis, des amis qui comme moi ont décidé de se révolter contre l'ordre qui s'est établit sur Silvermoon. Jadis, nous aimions cette capitale plus que les autres, elle était magnifique, nous nous balladions souvent dedans quand l'occasion se présentait, n'hésitant pas à faire des voyages de coniq jours pour s'y rendre. Cependant, nous avons était mis au courant des allaiances récentes de Kael'thas avec les démons, les nagas et illidan Stormrage, la solution de l'energie gangrenée pour satisfaire son peuple de la dépendance qu'il a....et nous avons voulu réagir du silence des autres chefs de la Horde. Depuis nous avons semé le trouble dans cette capitale, devenues telles des ombres meutrières.

Nous avons appris par ailleurs qu'une partie du régiment des magiciens mené par un certain Althirus voulait quitter les rangs de Quel'Thalas. Les hauts magistères vont ont alors déclarés une guerre dicrète pour la population. Une explosion faisant dix morts, dix de vos confrères alors qu'ils étudaient des critaux d'arcanes spéciaux, je n'y ai pas cru une seule minute. Vous avez protestés contre l'ordre établit après cet incident, des mesures faites contre vos compagnons qui cherchaient alors un moyen de sauver le peuple contre la dépendance qu'a causé la perte du Puit de Soleil. Etant pacifistes, et ne voulant pas continuer à vivre ainsi, vous avez choisit la meilleur solution : l'exil . C'est en voyant que certains gardes n'étaient pas à leur place habituelle qu'on sait dit qu'il fallait intervenir en vous aidant."

(Althirus) " Je connais un peu vos méfaits, vous êtes conscients que vous êtes à la limite de nos règles, mais bon, j'ai appris que quand l'adversaire est borné, on ne peut plus chercher de solutions pacifistes. D'ailleurs je suppose que le cousin de Rommath a été égorgé par un de vous."

(Tauren) " En effet, mais je pense aussi que l'épouse d'Halduron Luisaile s'est fait assassinée par un sort un peu trop compliqué pour un simple mage."

Althirus eu un début de rire, mais celui ci se transforma vite en un hoquet affreux de mourrant.

(Althirus) : " Faites moi une faveur : retourner à Silvermoon, prenez la missive qui est dans la poche intérieur de ma robe de mage, et donnez la au patron de l'auberge un peu mal fréquenté de la ville, un dénommé Näärs. J'ai fondé une société secrète, chargée de continuer ma tâche de résitant à l'ordre de Quel'Thas et ses sbires, les membres de celle ci sont tous informés, et sont dirigés par deux jeunes personnes du nom d'Illÿa et Matory qui ont réussi à se faire aider par le patron pour nos projets. La voix d'Althirus faiblit. Matory Keiltharis, il faut l'aider, il a besoin de conseils et d'aide pour diriger ses confrères vers son but ; vous lui en donnerez pour moi s'il vous plaît."

L'elfe serra la main du tauren, pour lui dire adieu
(Tauren) ; " Je n'y manquerais pas, je vous le promets !"
(Althirus) : " Pour la Horde....mort à ceux...qui oppriment...le peuple...pour...le...pouvoir..."

Et l'elfe ferma les yeux pour la dernière fois....

_________________
la puissance aveugle ceux qui ne peuvent pas l'avoir
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:32 (2018)    Sujet du message: Mais qui est derrière cet ordre ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Initiés du Pouvoir Index du Forum -> Aux origines, et plus encore. -> L'histoire de la guilde. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation