Les Initiés du Pouvoir Index du Forum


Drathros Sombre-Sabot

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Initiés du Pouvoir Index du Forum -> Aux origines, et plus encore. -> Présentation de votre personnage.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lehmany
Gardien

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 180
Localisation: Thunderbuff

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:09 (2009)    Sujet du message: Drathros Sombre-Sabot Répondre en citant

Chapitre I les doutes

La nuit tomba tard, mais les deux gardes restèrent vigilant. Le Fléau pouvait attaquer à tout instant. Les assauts de la journée s'étaient finis il y a deux heures déjà, aucune avancée des deux factions. Le maigre camp fortifié de la Croisade d'Argent tenait bon malgré les vagues d'abominations, des goules, les sortilèges des nécromanciens...

Soudain, un craquement de branche alerta les deux hommes, leur coeur ne fit qu’un bond. Ils restèrent extrêmement vigilant pendant cinq bonnes minutes, inspectant l’es environs sur un rayon de dix mètres, prévenant auparavant le garde situé sur la tour de garde non loin d’eux de leur position qu’un bruit suspect s’était déclaré. Aucune trace de pas sur la neige, sans doute une branche tombait d’un arbre donc... L’alerte étant finie, les deux guerriers regagnèrent leur position initiale à côté de leur feu de camp. Il faisait bon en cette saison, la nuit était certes un peu fraîche, mais rien comparé au froid du Norfendre pensèrent-ils. Cependant, l’odeur qui régnait dans les parages n’était guère accueillante, un mélange entre le sang de ces créatures démoniaques, des corps brûlés et celle de ces terres pourrîtes...
Un sentiment de malaise régnait parmi les hommes du camp, l’on se sentait épié à tout instant par les sbires du Roi-Liche, mais les victoires des derniers jours réchauffaient le coeur de ces pieux et valeureux combattants. Deux grosses attaques repoussées au terme d’une lutte sanglante, coûtant la vie à de nombreuses personnes, mais l’on pouvait dire que les troupes de ce seigneur maléfique n’étaient pas invincibles. Le front semblait se stabiliser en ces lieux, l’on déplorait plus d’attaques au nord d’ici, montrant que ce camp ne servirait presque plus, mais l’on jugea bon de le garder tel quel pour le moment, en cas de nouvelles batailles par ici.


Subitement, l’air devint anormalement froid, malgré le feu de camp et la température plutôt bonne pour la saison. L'un des gardes fit remarquer à l'autre qu'une telle baisse ne pouvait signifier qu'une seule chose...
L'un d'eux regarda en haut des deux tours de garde derrière eux, personne... Pourtant aucune alerte ni signalement d'absence de son poste ne leurs étaient parvenues par les gardes qui surveillaient les environs en hauteur, ni des sept autres patrouilles qui se situaient autour du camp fortifié. Irka et Saloka sortirent alors leur épée respective du fourreau, prêts à se défendre vu la tournure des événements. Ils restèrent aux aguets une bonne minute, coupant leur respiration malgré ce froid soudain; afin d’écouter tout mouvement suspect. Rien, pas un bruit, une vraie ambiance de mort, digne d’un cimetière. C’est alors qu’ Irka sentit le froid s’intensifier autour de lui, puis il ressentit un souffle glacial dans sa nuque. Voulant se retourner brusquement, il n’y parvint pas, il éprouvait une terrible douleur à la tête : un coup d’épée puissant venait de lui être donné. Le croisé tomba alors raid mort sur le sol, Saloka le regardant horrifié, avant de regarder l’agresseur de son ami. Un sentiment de fureur l’envahit, mais il resta pétrifier devant le colosse qui se tenait devant lui : un Tauren sans aucun doute, vu la carrure du guerrier. La lune éclaira un instant l’ensemble du camp, et le croisé pu voir une armure complète en plaques sur l’assassin d’Irka, qui tenait dans sa main droite une monstrueuse épée, couverte de sang; avant de regarder cachette derrière les nuages. Les motifs se situant sur l’arme, ainsi que les yeux de ce qui semblait tout à fait être un chevalier de la mort s’illuminèrent soudainement d’une couleur bleu glacial. Saloka hurla alors « Alerte, alerte ! » et sentit son souffle se coupait, ainsi qu’une forte douleur au cou : on venait de lui trancher la tête.

Drathros ne savait pourquoi il venait de tuer ces hommes, comme tous les autres hommes de ce camp : le Roi-Liche ordonnait, il exécutait les demandes de celui-ci, accompagné de neufs autres chevaliers. Il avait été nommé par un lieutenant du puissant seigneur, chef d’une unité d’élite visant à anéantir les points du Front résistant trop bien à l’avancée des troupes, en les attaquants par surprise. Ce genre de camp fortifié des croisés pouvait facilement vaincre des assauts répétés, mais de telles attaques, préparées minutieusement à l’avance, avait toutes les chances de réussir.
Cette troupe spéciale composée de dix chevaliers de la mort comportait un Tauren, un Troll, quatre Elfes de Sang, trois Orcs et deux Morts-vivants; tous serviteur du Roi-Liche. Chacun d’eux s’était illustré aux cours de batailles en faisant individuellement un véritable carnage au combat sur le Front : il fallait vaincre plus de cinquante croisé sans mourir afin de rejoindre cette unité d’élite qui ne comportait que dix places.
Drathros et ses hommes pillèrent le camp, afin de pouvoir se nourrir jusqu’à la prochaine mission que le messager et haut émissaire du seigneur de Norfendre Untaroque leur délivrerait. Ils empilèrent les cadavres au milieu du camp, plantant dans le coeur de chaque croisé son épée, avant d’incendier le camp, montrant ainsi aux autres ennemis l’attaque réalisée ici même. La mission étant finie, ils rentrèrent.
_________________
Votre gardien répondera toujours présent dans votre lutte quotidienne, sa puissance est à votre service.

Shne lo ti'ha ! (pour la horde)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:09 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lehmany
Gardien

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 180
Localisation: Thunderbuff

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:13 (2009)    Sujet du message: Drathros Sombre-Sabot Répondre en citant

Chapitre II esprits insoumis

Buvant une bonne choppe de bière, la troupe devint agitée : une ambiance de fête s’installa. Chacun contait des faits marquants d’assauts effectués depuis les deux mois d’existence de l’unité, ne manquant pas de souligner la peur des humains à chaque fois qu’ils remarquaient la présence de l’un des chevaliers ici présent. Les heures passant à s’enivrer, les ripailleurs finirent par s’échauffer un peu, et cela finit par une bagarre entre le Troll et un des Elfes de Sang, à cause de la guerre d’antan et la haine toujours pour s’amuser, avant que Drathros n’intervienne pour les séparer. Malgré que le nombre de morts qu’il avait effectué pour s’illustrer, à savoir quatre-vingt onze, surpassant les autres de loin, les autres ne l’avait pas considéré comme leur vrai chef, du moins quand l’unité fut créer. Ce n’est qu’en affrontant les trois Orcs révoltés à mains nues et en les maîtrisant seul que le Tauren gagna le respect des autres. Désormais, les neufs autres chevaliers lui montrait un dévouement sans failles, plus fort même que le respect qu’il montrait au Roi-Liche.

« Demain, le messager de notre seigneur viendra nous transmettre un nouvel ordre de mission. Reposez vous bien, il faut être en bonnes conditions pour réussir. » Sur ces dires, le Tauren se retira. Les neufs autres chevaliers sentaient en lui du changement, dans son comportement surtout, tous ayant désormais des ’flashs back’ de leur ancienne vie. Cela faisait un moment qu’ils commençaient à contester l’autorité du Roi-Liche, pensant que celui-ci les manipuler depuis le début, mais la crainte de son pouvoir restait ancré en eux, mais si leur propre chef aspire à la révolte, il le suivrait.

Commençant à parler de cela, le Troll rappela aux autres que Drathros l’autre jour, leurs avaient imposé la tâche de déplacer les corps hors de la forêt dans laquelle avait lieu l’attaque surprise avant de les brûler, voulant éviter d’incendier celle-ci. Le respect du Tauren envers la Terre Mère était en effet resté en lui.
L’un des Morts-vivants conta aussi la dernière attaque de convoi, où leur chef avait laissé partir une jeune Sin’Doreï et son enfant, refusant de leurs faire du mal. « Aucune de nos directives nous obligent à les tuer, ils ne font pas partie de ce convoi, ils y sont juste rattachés en raison d’un accident qui a provoqué la perte d’une de leurs roues sur leur chariot, et les hommes morts les avaient invité à les rejoindre afin de les aider. »
Drathros leur avaient de quoi survivre jusqu’à leur destination, leurs laissant aussi un chariot en bon état, avant de mettre feu à tous les autres pour signaler à l’ennemi qu’ils ne seraient pas approvisionner par ce convoi ci. Le Tauren éprouvé donc de la pitié ? Cependant, il avait dit vrai, rien dans leurs ordres de mission ne les obligeaient à massacrer ces deux Elfes de Sang.
Le lendemain, les dix chevaliers sortirent de leur tente respective pour se mettre en rang, le cor du messager les ayant alerté de la venue de celui-ci.

Un cavalier arriva, escorté par dix goules, le haut émissaire du Roi-Liche, Untaroque, lui aussi chevalier de la mort, mais occupant un poste de stratège. Drathros s’inclina devant lui, qui descendait alors de son destrier funeste. Il était un bon ami pour chacun des chevaliers, d’ailleurs il enleva son casque en marque d’amitié, le protocole voulant qu’il le garde à tout instant, sauf durant la nuit. Cependant, son visage naguère décontracté reflétait la crainte, le sérieux.
« J’ai de mauvaises nouvelles pour vous... Le Roi-Liche a ordonné la dissolution de votre unité, vous devez rejoindre notre base à cinquante kilomètres de là pour partir sur les fronts, en tant que simple soldat sous les ordres d’un commandant. »
La stupéfaction se lut sur le visage de chacun, mais Untaroque répondit à leurs interrogations :
« Une jeune Sin’Doreï et son enfant ont été épargnés de votre main, ils ont pu regagner leur ville, et ainsi avoir une progéniture, ce qui a mis en colère mon supérieur, un haut commandant qui délivre vos ordres de missions. Je m’y formellement opposé, mais il ne m’a pas laissé exprimer mon avis... »

Drathros hocha la tête, peu étonné de cette décision.
« Mon supérieur se rendra sous peu ici s’il ne vous voit pas sur le Front... enfin j’imagine que ça sera le cas pour toi, mais pense à tes hommes. »
Un des Orcs prit alors la parole : «  Nous suivrons notre chef quelque soit la situation, tel est le pacte que nous avons fait, et aujourd’hui, j’ai plutôt envie de regagner la Horde et de mon vrai seigneur, Thrall, plutôt que de me faire manipuler ! »
« La révolte de vos coeurs, je la comprends, mais gare à la colère du Roi-Liche s’il apprend ceci. »
« Nous mourrons pour la Horde, en tant que valeureux défenseur de celle-ci ! »
« Je vous envie, mais je suis plus faible que vous... enfin sauf si... »
« Tu nous accompagnes Untaroque ! » dirent d’une même voix les dix chevaliers de la mort.
Le haut émissaire sortit son épée et donna un coup mortel dans la tête d’une goule, Drathros et les autres brandirent la leur et coururent l’aider.
_________________
Votre gardien répondera toujours présent dans votre lutte quotidienne, sa puissance est à votre service.

Shne lo ti'ha ! (pour la horde)
Revenir en haut
Lehmany
Gardien

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2008
Messages: 180
Localisation: Thunderbuff

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:15 (2009)    Sujet du message: Drathros Sombre-Sabot Répondre en citant

Chapitre III Délivrance

La journée fut alors constituée de discussions sur un plan précis, Untaroque et Drathros parlèrent stratégie afin de pouvoir regagner Orgrimar. Les autres ripaillaient , profitant de leur dernier jour en tant que serviteur et du butin que leur chef, qui se résumé à de l’alcool très souvent.
Le lendemain, un cor puissant retentit dans la vallée tranquille où le maigre camp de la troupe avait été installé. Les onze chevaliers de la mort sortirent alors de leur tente, arme à la main, tenue de combat, s’alignant comme d’habitude, comme le veut la discipline.
Un unique cavalier, le supérieur d’Untaroque, arriva sur le campement escorté d’une vingtaine de guerriers squelettes, aucun membres de l’unité d’élite ne le connaissait.
Il semblait furieux, et après être descendu de son destrier, aucun des onze ne s’inclina, rendant la colère ce celui-ci encore plus grande.
« Je vous avais ordonné de partir me semble-t-il, dois-je en conclure que vous tenez à être tués comme tout rebelle de nos rangs ? »
« Je n’ai guère envie de mourir pour si peu, j’ai encore une vengeance à accomplir comme chacun de nous, je participerais à la décadence de celui qui m’a manipulé, obligé à tuer des innocents par temps de guerre, à savoir le Roi-Liche. »
« Comment pourrez vous le vaincre, alors que vous avez éprouvé de la pitié envers deux êtres qui n’en valaient même pas la peine de perdre sa place pour si peu. »
« Je puis me justifier envers cet acte... »
« Pas besoin de justifications, je vous donné un ordre, exécutez le! »
« En ce cas... »
Le commandant allait hurler de rire mais il fut interrompue par le bruit de onze lames fendant l’air : Drathros bondit sur lui, arme brandit, et lui planta son épée dans le coeur, Untaroque ayant déjà tranché la tête de son destrier, et les neuf autres s’occupant des squelettes, en n’en faisant qu’une bouchée.


« Chevaliers, nous ne perdons pas de part cet acte notre honneur, au contraire ! Nos actions ne seront plus de tuer des croisés désormais, mais de tuer tout membre du Fléau que nous croiserons, nous avons réalisés que le Roi-Liche nous manipulait, et grâce à notre force, nous pouvons maintenant nous défaire de son emprise. Le jour où nous nous vengerons de lui est encore loin, mais je sais qu’épaulé par la Horde, ce traître, cet usurpateur, tombera et nous le verrons à terre, retrouvant alors toute notre liberté. »
« Force et Honneur » dirent les onze chevaliers en frappant leur torse de la main droite.
Deux mois plus tard, Drathros arriva aux abords de Silvermoon, avec les quatre Elfes de Sang de son ancienne unité. Il tenait à ramener chaque membre de sa troupe dans leur ville respective, après avoir demandé grâce à Thrall, mettant leur épée au service de la Horde. Après des adieux, il alla repartir quand il vit un jeune Sin’Doreï déplaçant une lourde caisse difficilement.
« Laissez moi vous aider jeune homme. »
L’Elfe de Sang parût tout surpris en voyant le chevalier de la mort, mais il lui adressa un sourire et accepta l’aide. Drathros fut étonné, étant donné qu’il ne paraissait pas horrifié à la vue de celui-ci.
« Je sais ce qu’est le fait d’être manipuler par un soit disant « Roi », mais le fait de se révolter et de s’être délivrer de son emprise par la seule force de sa pensée est admirable. »


L’elfe de sang raconta son combat contre l’ordre instauré par Kael’Thas, disant qu’il préfère combattre un tyran menant son peuple dans des conditions de soumission envers un autre seigneur, un démon ou autre, sans demander l’avis de son peuple. Il lui dit aussi qu’il est au service de la Horde. Cependant, si celle-ci lui prive d’une source quelconque lui permettant d’atteindre la puissance absolue avec laquelle il vaincra le Roi-Liche, responsable de tout; il n’hésitera pas à enfreindre les lois afin d’acquérir plus de pouvoir afin de réaliser son but.
Après présentation entre Drathros et le jeune Sin’Doreï, nommé Matory Keltaris, ils allèrent discuter dans une taverne, où la discussion porta sur une organisation secrète combattant pour des idées précises, les Initiés du Pouvoir. Au terme de ceci, Drathros accepta de rejoindre l’Ordre, mettant son épée et sa puissance aux services d’une cause juste.
_________________
Votre gardien répondera toujours présent dans votre lutte quotidienne, sa puissance est à votre service.

Shne lo ti'ha ! (pour la horde)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:31 (2018)    Sujet du message: Drathros Sombre-Sabot

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Initiés du Pouvoir Index du Forum -> Aux origines, et plus encore. -> Présentation de votre personnage. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation